Derniers sujets
» cours d'optique (prof:manar)
Lun 19 Nov - 14:12 par zina2

» Collection: DUNOD
Lun 5 Nov - 13:15 par Admin

» td de thermodynamique
Mer 24 Oct - 4:32 par must rim

» Fusion et fission
Lun 29 Nov - 3:47 par Admin

» **cpr 2010**
Mar 16 Nov - 13:39 par Admin

» Découverte d'une protéine capable de combattre le virus du Sida
Ven 12 Nov - 13:59 par Admin

» ** I P T **
Jeu 4 Nov - 11:03 par Admin

» **Ellipses **
Mer 3 Nov - 10:33 par prof

» Semi soild -Liquid (Non-newtonian fluid)
Mer 27 Oct - 10:44 par prof

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 9 le Sam 23 Avr - 11:02
Albert Einstein

Sam 20 Fév - 6:47 par Admin


Albert Einstein (14 mars 1879 à Ulm, Württemberg, Allemagne - 18 avril 1955 à Princeton, New Jersey, États-Unis) était un physicien allemand, puis apatride (1896), suisse (1899), et enfin helvético-américain (1940).

Il a publié la théorie de la relativité restreinte en 1905 et une théorie de la gravité dite relativité générale …

Commentaires: 0


---td de smp4---

Aller en bas

---td de smp4---

Message  Admin le Lun 10 Mai - 15:41

Diagramme d’équilibre Mg – Pb
Considérez le diagramme d’équilibre Mg – Pb donné en annexe.
a) Quelle est la formule chimique du composé MgxPby? Est-ce un composé stoechiométrique? Justifiez votre réponse. (1 pt)
b) Quelles sont les phases en présence dans les domaines numérotés 1 et 2 sur le diagramme ? (1pt)
c) À quelle température la solubilité du Pb dans le Mg est-elle maximale ? (1 pt)
d) Combien y a-t-il de réactions eutectiques dans ce diagramme ? Écrivez ces réactions, indiquez leur température et les compositions des phases en présence. (2 pts)
e) Quels sont les phases et les constituants présents à 465°C dans un alliage contenant 10% molaire de Pb ? Pour chacun(e) d’entre eux (elles), donnez leur composition (en % mol. de Pb) et leur proportion (en % mol.). (2 pts)
f) Que se passe-t-il si l’on refroidit, à l’équilibre, l’alliage (contenant 10% molaire de Pb) de 465°C à 20°C? (1 pt)
le reponse apres 1 jour (tres claire)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://titanic.star-ac.org

Revenir en haut Aller en bas

reponse

Message  Admin le Mer 12 Mai - 15:22

Diagramme d’équilibre Mg – Pb

a) Formule chimique du Mgx Pby:
Justification:
L’axe horizontal du diagramme étant gradué en % molaire, il est aisé d’en déduire que le composé MgxPby contient 33,3 % mol. de plomb et 66,4 % mol. de Mg., donc il contient 2 fois plus d’atomes de Mg que d’atomes de Pb.
Sa formule chimique est donc Mg2Pb.
De plus, ce composé n’accepte pas de variation de sa composition en fonction de la température
(ligne verticale sur le diagramme d’équilibre).
C’est donc un composé parfaitement stoechiométrique.

x = 2
y = 1
(1 pt)
MgxPby est-il stoechiométrique ? (oui ou non)? ____ Arrow OUI

b) Phases présentes dans les domaines 1 et 2.

Domaine Phases Phases
1 α Mg2Pb
2 Liquide Mg2Pb
(1 pt)


c) Température.

T = 466 °C (1 pt)


d) Réactions eutectiques.

Nombre de réactions eutectiques : 2 .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

e) Phases et constituants présents à 465 °C.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

f) Refroidissement de l’alliage à 10 %mol. Pb de 465 °C à 20 °C.

Il y a précipitation de phase Mg2Pb dans la phase α.
La phase α s’appauvrit en plomb (Pb).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
mercii
avatar
Admin
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://titanic.star-ac.org

Revenir en haut Aller en bas

ex2

Message  Admin le Jeu 13 Mai - 8:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On réalise un essai de traction sur une éprouvette d’acier 1060 à l’état recuit. Le plan de cette éprouvette est donné à la figure ci-contre.
Les vues agrandie et générale de la courbe brute de traction F = f(∆l) sont données en annexe.

a) Quelle est la valeur du module d’Young E (en GPa) de l’acier 1060 ?

b) Quelle est la limite proportionnelle d’élasticité Re (en MPa) de l’acier 1060 ?

c) Quelle est la limite conventionnelle d’élasticité Re0,2 (en MPa) de l’acier 1060 ?

d) Quelle est la résistance à la traction Rm (en MPa) de l’acier 1060 ?

e) Quelle est la valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de l’éprouvette ?
avatar
Admin
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://titanic.star-ac.org

Revenir en haut Aller en bas

reponse

Message  Admin le Mar 18 Mai - 9:18

1.a) Module d’Young E de l’acier 1060.
Justification :

Module d’Young E = σ/ε (dans le domaine élastique). Avec la courbe brute de traction donnée, on obtient :
E= (F / S0)*(L0/∆L) , où S0 et L0 sont respectivement la section initiale et la longueur initiale de l’éprouvette.
En prenant les coordonnées ∆L et F d’un des points de la droite élastique, on obtient ainsi E :
E = 208 GPa

1.b) Limite proportionnelle d’élasticité Re de l’acier 1060.
Justification :

Correspond à la transition Fe (= 40 kN) entre le domaine de déformation élastique et le domaine de déformation plastique (voir fig. en annexe). La limite proportionnelle d’élasticité Re est égale à Fe/S0.
Re = 354 MPa

1.c) Limite conventionnelle d’élasticité Re0,2 de l’acier 1060.
Justification :

Correspond à la force Fe0,2 (= 50 kN) définie par l’intersection de la courbe de traction et de la parallèle à la droite élastique passant par un allongement permanent de 0,2 mm puisque L0 = 100 mm (voir fig. en annexe). La limite conventionnelle d’élasticité Re0,2 est égale à Fe0,2/S0.
Re0,2 = 442 MPa

1.d) Résistance à la traction Rm de l’acier 1060.
Justification :

Correspond à la force Fmax (= 88 kN) au maximum de la courbe de traction (voir fig. en annexe). La résistance à la traction Rm est égale à Fm/S0.
Rm = 778 MPa

1.e) Allongement permanent A après rupture
Justification :

Allongement permanent après rupture A = Af – Aél,
Af est l’allongement total à l’instant de la rupture et Aél est le retour élastique se produisant à la rupture :
Af = 100( ∆Lf/L0) Aél = 100( σf/E) = 100[Ff/(S0E)]
où ∆Lf (= 24 mm) et Ff (= 85 kN) sont les coordonnées du dernier point de la courbe de traction (voir fig. en annexe). E est le module d’Young de l’acier. Avec les valeurs numériques trouvées, on obtient :
Af = 24 % Aél = 0,36 % A = 23,64 %
A = 23,6 %


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://titanic.star-ac.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ---td de smp4---

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum